Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

 Charles_Myber.JPG

Vous retrouverez ici régulièrement mes coups de cœur et mes billets d’humeur.
Ce blog est également un espace d’échange, j'essaierai donc de répondre à vos questions et vos commentaires le plus souvent possible.

A bientôt

Charles MYBER

Recherche

La vallée du Rognon

16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 16:08

MarcheRicherenches_Mpellegrin_s.jpgRicherenches, la capitale de la truffe noire. C’est là qu’a lieu tous les samedis matin, de fin novembre à début mars, le plus grand marché aux truffes d’Europe, la Tuber Melanosporum pour les connaisseurs, "la mélano" pour les intimes. Ce marché atypique ne se déroule pas sous une halle comme on pourrait l'imaginer, mais dehors, dans une rue qui borde l’ancienne commanderie templière.

En ce samedi d'hiver, le cours Mistral, qui porte parfois bien son nom, est noir de monde.
Ce marché ne ressemble à aucun autre. Pas d’étals ni de grands cris, mais des camionnettes et des voitures au coffre grand ouvert et tout un petit peuple qui s’affaire et chuchote. C’est le marché de gros.

Sac de truffes sous le bras, les trufficulteurs s’approchent un à un des voitures. On peut parfois se faufiler pour assister discrètement aux transactions. L’homme à la camionnette est l’acheteur, un courtier sans doute, celui au petit sac de jute, un agriculteur du coin. Visiblement les deux hommes se connaissent. Le courtier fouille dans le sac, sort une belle truffe encore toute enveloppée de terre, hume, met un coup de canif dans le champignon, puis recommence. Il fait un signe de la tête. Deux mots sont échangés. Sans doute le verdict est il tombé, ou plutôt le prix. Muni d’une balance romaine qui semble tout droit sortie de chez un brocanteur, l’homme pèse le sac : 1 kilo 250. Les deux hommes se rapprochent, tournent le dos aux "visiteurs" ; l’affaire est faite.

Dans la rue perpendiculaire, on peut flâner sur le petit marché provençal réchauffé par le soleil. Là, les truffes se vendent au détail pour les particuliers. Sur les étals, parfois des brumales, parfois des mélano. Le prix affiché n’est pas le même. On vous explique la différence ; vous voilà savant « expert es tuber » !

Plus loin, de l’huile truffée, des terrines, de « l’apéri’truffe » et même des plants de jeune chênes mycorhizés pour vous prendre à rêver à votre propre récolte ! Encore faut-il avoir un jardin et patienter 10 ans !
En attendant, direction la salle des fêtes pour un plaisir immédiat : l’omelette aux truffes !


OFFICE DU TOURISME
Place Hugues de Bourbouton
84 600 RICHERENCHES
T.+33(0)4 90 28 05 34
www.richerenches.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER
commenter cet article

commentaires