Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

 Charles_Myber.JPG

Vous retrouverez ici régulièrement mes coups de cœur et mes billets d’humeur.
Ce blog est également un espace d’échange, j'essaierai donc de répondre à vos questions et vos commentaires le plus souvent possible.

A bientôt

Charles MYBER

Recherche

La vallée du Rognon

21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 15:35

carnets-route-via-francigena-charles-myber.pngA la rencontre du patrimoine sur la via Francigena.

Après des années d'oubli la via Francigena se réveille.

Aujourd'hui les pèlerins vont à Rome en utilisant tous les moyens de locomotion.

Ces carnets sont destinés à des pèlerins ou à des visiteurs motorisés.

Nous vous présentons ici un carnet générique qui propose un inventaire du Patrimoine que l'on trouve sur la via Francigena en France.

Au fil des semaines les carnets vont paraître et vous pourrez les trouver dans les Offices du Tourisme.

 

Vous pouvez également vous abonner en adressant un chèque de 12€

pour 4 numéros

à ATTRAITCOM

13, rue St Honoré

78000 VERSAILLES

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 15:41

carte-postale-arras-francigena-.pngLa nuit des églises le 6 juillet donnera l'occasion d'ouvrir pour un soir les églises et de proposer de multiples découvertes. Voici quelques manifestations qui sont prévues le long de la via Francigena.

 

Eglise Saint-Pierre d'Audinghen (Wissant)
Conférence musicale : Présentation de l' église: architecture, peintures, vitraux, histoire entrecoupée de : Pièces musicales Orgue & Flût...

 

Eglise Saint-Martin de Campagne-les-Guînes
20 h : récital par la chorale des Trois Pays.
23 h: projection vidéo.

Eglise Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle d'Arras
Récit de l' histoire de l' église sous forme de dialogue. Musique (orgue ou autre).

Basilique Saint-Remi de Reims
Ouverture de la Basilique Saint-Rémi de 21h00 à 23h00 - de 21h30 à 22h15: Évocation Musique et Lumière sur l' histoire de la Basilique. Visite lib...

Eglise Saint-Martin de Bayel
Eclairage extérieur par projecteur. intérieur par bougies. visite guidée de l' édifice ( XIIe et XVIIIeme siècle) deux œuvres majeures classées. 21...

Chapelle Notre-Dame de Charmotte
Placée au cœur d’un décor verdoyant, cette charmante chapelle s illuminera le 6 juillet et vous accueillera pour un concert avec Vincent Freppel à l'orgue...

Eglise Saint-Laurent d’Ornans
Textes choisis et orgue
Laissez-vous saisir par la nuit, telle que l’ont ressentie Goetz, Baudelaire, Bernanos, Clavel, Pascal …

Eglise Saint-Théodule de Lods
Concert par la Chorale Jubilate

Le site de la Nuit des églises

La via francigena en France .fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 14:15

abbaye-vauclair-francigena-myber.JPGOn dit que l'archevêque arriva à Calais(62) puis fit un détour par Wissant. Situé entre le Cap Gris-Nez et le Cap Blanc-Nez, le village connut un passé riche en événements.

Arras (62) est célèbre dans le monde entier pour ses deux magnifiques places flamandes, mais ce ne sont pas les seules richesses architecturales à découvrir …

L'abbaye de Vauclair (02-en photo) fut fondée en 1134 par saint Bernard de Clairvaux à la demande de Barthélemy de Jur, l'évêque de Laon auquel il était apparenté. Elle fut construite à une quinzaine de kilomètres au sud de Laon où il faut découvrir la cathédrale.

Reims(51), ce n’est pas que la cathédrale. La présence de monuments ou de bâtiments érigés à des époques très différentes (Antiquité, Moyen Âge, périodes classique, moderne et contemporaine) permet aux visiteurs de parcourir, au fil des rues, deux mille ans d’histoire et d’architecture. Quatre sites sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Brienne-le-Château (10), est au carrefour des trois grands lacs et au cœur du Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient. Cette ville possède un magnifique château surplombant la localité et ses environs. Elle doit sa célébrité au séjour dans sa jeunesse de Napoléon Bonaparte à l'Ecole Militaire.

Bar-sur-Aube (10) vécut une période faste au cours du Moyen Âge. La cité jouissait d’une grande renommée et connut la prospérité grâce aux Foires de Champagne. Entre Flandre et Italie, on y échangeait soies, épices, textiles… Aujourd’hui la ville ancienne, ceinturée de boulevards à l’emplacement des remparts disparus, conserve ses petites rues pittoresques, ses vieux hôtels et ses deux églises Saint-Pierre et Saint-Maclou.

Avec ses hauts remparts, ses imposantes tours, ses nombreux clochers, Langres(52) se présente telle une fière forteresse campée aux portes de la Champagne et de la Bourgogne. Le chemin de ronde : la ville de Langres est ceinturée de 3,5 km de remparts panoramiques et comporte 12 tours et 7 portes. La via Francigena passe sur ce chemin. La Cathédrale Saint-Mammès (XIIe siècle - façade du XVIIIe siècle), style de transition entre le roman et le gothique.

Située sur la voie romaine, la Maison-Dieu de Mormant (52), fondée en 1120, reçoit dès son origine, une vocation de maison hospitalière, assurant le relais indispensable aux "passants", sur une route très fréquentée.

Avec deux cents monuments classés, une citadelle inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, le deuxième secteur sauvegardé de France, un patrimoine considérable, et l'un des mieux préservés, Besançon (25) est sans aucun doute une cité d'exception.

Arrêtons-nous à Ornans car ici pas de monuments majeurs, mais le musée Courbet qui mèrite votre visite.

La rue de la République à Pontarlier, avec ses 520 mètres de long est la plus célèbre de la ville. L'arpenter c'est suivre la via Francigena ! La porte Saint-Pierre célèbre la reconstruction de la ville. L'église Saint-Bénigne est particulière avec sa façade postiche, et son clocher-porche ressemblant à celui des églises de montagne.

Forteresse située au coeur d'un site naturel magnifique, le château de Joux (25) présente sur 2 hectares l'évolution de l'architecture militaire, du moyen-âge au fort de type Joffre

La via Francigena quitte la France aux Fourgs, c'est le dernier village traversé avant d'entrée en Suisse

                                                                                                

 

La v ia en pratique sur  laviafrancigenaenfrance.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 06:25

Marie-Remi-bailly-francigena.BD.jpgDans la Plaine de Versailles

 

Le mardi 26 février 2013 Charles MYBER avait invité Marie et Rémi à Bailly (78) pour conter leur voyage. C'était la deuxième étape d'un tour de France.

 

Marie et Rémi Bethouart se sont mariés en mai 2012. En guise de  voyage de noces, ils ont choisi de parcourir la via Francigena « la voie des français », un itinéraire historique et de pèlerinage entre Canterbury et Rome. Marie vous raconte leur aventure.

 

"Nous sommes partis le 8 juillet 2012 de la cathédrale de Canterbury pour rejoindre Douvres, après une touchante bénédiction d’une révèrent anglicane sur le parvis de la cathédrale. Dès le lendemain, nous avons rejoints les côtes françaises et commencé notre traversée du Pas-de-Calais : Calais, Ardres, Wisques, Thérouanne, Amettes, Estrée-Cauchy, Arras et Béhagnies.  Durant cette première  partie, nous avons essayé d’emprunter le plus de chemins de randonnées possibles et zigzagué autour de la chaussée Brunehaut.  En France,  nous n’avons  trouvé que très peu d’indications, pancartes, insignes et hébergements. A  de nombreuses reprises, nous avons marché le long des bas-côtés et dormi en tente. Nous sommes arrivés à Arras le 13 juillet et nous avons décidé de continuer l’aventure en vélo. Les villes et les paysages  ont défilé beaucoup plus rapidement devant nous : Saint-Quentin,  Laon, Châlons-en-Champagne, Chaumont, Langres, Besançon. Des villes qui ravirent nos yeux de pèlerin malgré les douleurs et les problèmes mécaniques qui nous ralentirent à de nombreuses reprises.  Le 25 juillet, nous passons la frontière Suisse et contournons le Lac Léman sous un ciel magnifique qui sublime les paysages Suisses.  Trois jours plus tard, nous atteignons le sommet du col du Grand Saint-Bernard (2224m) et poursuivons notre aventure en Italie. L’accueil chrétien des chanoines de Saint-Augustin nous  ressource après la plus difficile des étapes du chemin. L’Italie nous ouvre ses portes  et Rome n’est finalement qu’à quels coups de pédales. Il faut s’adapter, partir très tôt le matin et s’arrêter pour midi. Nous traversons la plaine du Pô mais c’est bien sûr l’éternelle Toscane qui nous émerveille. Nous renouons aussi avec les accueils pèlerins qui sont organisés sur le chemin. Nous rencontrons  nos  premiers camarades de routes et sommes accueillis par des communautés religieuses et des paroisses.  La via Francigena  traverse les plus belles villes italiennes : Pavie, Lucca, Saint Gimignano, Sienne, Bolsena et enfin Rome. Nous atteignons notre destination finale le 6 août après avoir parcouru près de 2000 km dont 250 à pied.  Dans la basilique Saint-Pierre de Rome, on nous délivre un Testimonium attestant notre pèlerinage. Après Saint-Jacques en 2009, Rome cette année, nous envisageons dans les prochaines années de mettre le cap sur Jérusalem…"

 

La via Francigena en France

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 17:52

st.Paul.wisques.via.francigena.jpgL’ancienne voie romaine qui traverse l'Artois est encore officiellement nommée Chaussée Brunehaut. Le cheminement sur la via Francigena se fait de Licques en passant par Alguines, Wisques, Thérouanne, <<<houdain, Mont St Eloi pour arriver à Arras
Au temps où Sigèric fit son pèlerinage l'abbaye Saint-Paul à Wisques n'existait pas.
Les premiers moines venant de Saint Pierre de Solesmes sont arrivés en 1889. Le monastère a été érigé en prieuré en 1895, en abbaye en 1910.
Cette abbaye est construite su les ruines d'un château construit à la fin de la guerre de cent ans.

L'abbaye Notre-Dame est aussi un relai pour les pélerins.

 

 

L'abbaye Saint-Paul

La via Francigena en France

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 08:21

luke-viafrancigena-Guines.JPGL'été dernier j'ai rencontré ces jeunes anglais sur la via Francigena près de Guines.
Depuis 2 ans, à l’initiative du territoire d’Artois-Lys, la Via Francigena est devenue dans le Pas-de-Calais un projet d’itinéraire de randonnée transversale reliant Calais à Arras.
De Calais, on reliera Wissant, le long du GR du Littoral de la Côte d’Opale. C’est ensuite l’étape de Wissant à Guînes entre la plaine de Flandres et les derniers contreforts du boulonnais. De Guînes, c’est un itinéraire au cœur des Trois-Pays qui vous mènera sur les pas des moines de l’Abbaye de Licques.
Les pèlerins, empruntant la 'Via Francigena' font souvent halte entre Calais et les abbayes Notre Dame de Wisques et Saint Benoit au camping Les Castels. Si vous envisagez d'entreprendre ce pèlerinage (muni de votre tente ou pas), et si vous avez votre crédencial, ce camping une solution de refuge pour vous, n'hésitez pas à le contacter, il est mieux de prévenir à l'avance afin de vous assurer d'une place.
L'auberge du Colombier toujours à Guines propose une autre solution d'hébergement.
A licques en bordure de la via Frangena faites le plein de produits du terroir au Terroir de Licquespour remplir votre musette, Catherine Delrue propose entre autre une quarantaine de fromages dont la plupart sont au lait cru.
Informations :
Office de tourisme des 3 Pays
La via Francigena en France

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 18:16

place-ndp_arras.jpgCélèbre pour ses places de style baroque flamand qui composent un somptueux écrin à l’Hôtel de Ville et au Beffroi classé patrimoine mondial par l’Unesco, Arras vous surprendra par la richesse de son patrimoine, mais aussi par l’art de vivre qui caractérise la ville tout entière. On imagine facilement l'ambiance qui pouvait régner sur ces places au moyen-âge quand le commerce du drap était florissant.
L'ensemble architectural que la cathédrale forme avec le palais Saint Vaast est l'un des plus grandioses qu'ait réalisé l'architecture monastique du XVIIIème siècle. Elle forme un tout Avec le "Palais saint Vaast", qui la jouxte au sud.
Musée des Beaux-Arts, randonnées en Pays d’Artois, l'immense marché du samedi matin, le shopping, les terrasses et les manifestations festives sont autant de prétextes pour découvrir la capitale de l’Artois, au cœur du Pas-de-Calais.
La via Francigena n'est pas indiquée dans la ville
Découvrez-en les différentes facettes sur le site de l’Office de Tourisme

La via Francigena en France

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 15:26

N.D.Calais.jd.-routes-terroir.jpgLe nom du département du « Pas-de-Calais » évoque le détroit, ou « passage », qui sépare la France de l’Angleterre en unissant la Manche à la mer du Nord. Cette ville, à la position stratégique, a été le théâtre de nombreux épisodes sanglants de l’histoire de France. L’un des plus célèbres est la Guerre de Cent Ans (1337-1453). Le monument qui fait la renommée de la ville en illustre un événement héroïque : c’est le Monument aux Bourgeois de Calais, d’Auguste Rodin dont le premier exemplaire en bronze fut inauguré en 1895. Cet ensemble représente six habitants de Calais qui furent victimes d’un marché imaginé par le roi d’Angleterre en août 1347. Le siège de Calais ayant duré onze mois, Edouard III demanda que les clés de la ville lui soient remises par six bourgeois notables, qui seraient ensuite pendus. Ce sacrifice permettrait à la population calaisienne d’avoir la vie sauve. Mais grâce à l’intervention de la reine Philippa de Hainaut, les six bourgeois seront épargnés.

Après avoir vu cette sculpture, au pied de l’hôtel de ville, le pèlerin pourra se diriger vers la seule église ancienne de la ville : l’église Notre-Dame (XIIIe-XVe s.). C’est dans cet édifice que se marièrent le général de Gaulle et Yvonne Vendroux. Une autre particularité distingue cet édifice : sa citerne royale, dont la construction fut ordonnée par Louis XIV, afin de recueillir l’eau de pluie.

On pense que les pèlerins débarquaient à Calais  cette partie de la côte étant dépourvue  de falaises. Avant de s'enfoncer dans les terres l'itinéraire de Sigéric le conduisit  en longeant la côte jusqu'a Wissant.

Aujourd'hui aucun fléchage ne marque ce point de départ en France. Cette église pourrait être un point de rassemblement pour les pèlerins.

Une autre école pense que la Via Francigena devait commencer à Wissant. Les pèlerins embarquaient toujours sur la côte anglaise et se laissaient dériver jusqu'à la côte française mais pour elle le jeu des vents, des marées et des courants faisaient qu’ils arrivaient entre Calais et Boulogne, et souvent dans la baie de Wissant. Le tracé au départ de Calais est donc incertain. Nous travaillons sur le sujet et espérons bientôt vous faire part de notre avis.

La via Francigena en France

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 21:53

via-francigena-france-tedeschi-routes-terroir-myb.JPG

 

Le 95ème Congrès des maires et des présidents de communautés de France se déroulera du 20 au 22 novembre 2012 à Paris.

De nombreux dossiers sensibles et importants seront traités au cours de ces trois journées : le logement, l’aménagement numérique du territoire, l’école, l’économie sociale et solidaire, la sécurité publique, la transition énergétique, la petite enfance… autant de sujets de préoccupations pour les citoyens et donc pour les élus locaux.

Nous espérons durant ces journées pouvoir sensibiliser les maires des communes se trouvant sur la via Francigena au renouveau de celle-ci et au développement d'un tourisme durable.L’objectif est de proposer un « produit culturel » et de permettre aux régions traversées d’en tirer le meilleur profit économique.

Cette route historique connaît un nouveau souffle depuis qu'elle a été désignée "grand itinéraire culturel du Conseil de l'Europe" en 2004.

Contrairement aux chemins de Compostelle, la Via Francigena n’était pas exclusivement une voie de pèlerinage, et fut une importante artère de croissance économique.

Nous souhaitons que les élus et les habitants des villes et villages se trouvant sur le parcours de la via Francigena travaillent avec nous.

A bientôt !

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 08:09

pelerin-renouveau-via-FrancigenaVoici en quelques lignes l'histoire de la renaissance de la via Francigena

C’est en 1993 que le gouvernement italien décide la mise en valeur de  la Via Francigena. Les régions et villes situées le long de l'itinéraire se mirent au travail pour mettre en valeur son patrimoine culturel et naturel.

Le Conseil de l’Europe s’intéressa au projet en 1994, et attribua la mention « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » en 2004.

En 1997, Adelaïde Trezzini fonda à Martigny (Suisse) l’Association Internationale Via Francigena (AIVF), qui publie des guides et a fait quelques études. Elles aident la mise en place d’un balisage et de structures d’accueil.

En 2001 fut fondée l’Association Européenne des Vie Francigene (AEVF), présidée par Massimo Tedeschi, et basée à Fidenza (Italie). Son but est « d’offrir une base commune aux différents niveaux d’administration territoriale, en permettant aux représentants locaux et régionaux de coopérer par les échanges d’idées et d’expériences »,

En France, une association fut créée en 2007 pour développer cette voie et le pèlerinage vers Rome, l'Association Via Francigena France (AVFF) qui est basée à Reims et présidée par François Louviot. Elle regroupe des bénévoles qui pour la plupart ont pérégrinés sur la Via Francigena.Avec les associations adhérentes, elle participe, à la conception, au tracé et au balisage des chemins, à l’organisation de l’hospitalité et l’hébergement, dimension hospitalière et d’assistance au profit de tout pèlerin en marche vers Rome ou Canterbury.

 

Aujourd'hui en France le travail est énorme, quelques pionniers sont des ambassadeurs de la via Francigena depuis une dizaine d'année. Les collectités régionales, départementales et locales restent souvent à convaincre de l'utilité de promouvoir la route des Francs.


L'objectif des Routes du terroir à travers son action est de conjuguer le développement du pèlerinage à un tourisme de qualité pour créer un développement durable du territoire. Nous nous appuyons sur de nombreux partenaires et essayons de multiplier les actions et la médiatisation de ces actions. Il est indispensable que les habitants des communes traversées par la Via Francigena se mobilisent et deviennent des ambassadeurs de la via Francigena.

Le renouveau de la via Francigena est en route !

Pour suivre le renouveau de la via Francigena au jour le jour cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Charles MYBER - dans Via Francigena
commenter cet article